L’ONG britannique Privacy International (https://privacyinternational.org) a récemment fait état sur son site internet de l’ouverture d’une enquête menée par la CNIL sur les pratiques de la société Criteo.

 

Ces investigations feraient suite à des plaintes déposées en septembre dernier contre 7 sociétés exerçant leurs activités dans la publicité digitale (Acxiom, Criteo, Equifax, Experian, Oracle, Quantcast, et Tapad) et porteraient, notamment sur les modalités du recueil de consentement des internautes.


On rappellera que le  consentement, base juridique du traitement, implique, pour être valide, qu’il soit « libre, spécifique, éclairé et univoque ».

Ces principes s’appliquent à la pose des cookies les plus intrusifs, thématique inscrite par la CNIL au programme de ses contrôles de l’année 2020. https://www.cnil.fr/fr/quelle-strategie-de-controle-pour-2020.

Pour l’heure, après clôture de la consultation publique sur son projet de recommandation « cookies et autres traceurs », les professionnels du secteur sont dans l’attente des nouvelles directives de la CNIL.

 

Odile Jami-Caston, juriste experte, directrice du pôle Data Privacy & RGPD Compliance

Partager: